Les tiques chez le chien

Les tiques chez le chien

Les tiques sont des parasites qui se fixent sur le chien et se nourrissent de son sang. Ce sont des acariens qui mesurent quelques millimètres. Elles peuvent s’avérer mortelles non pas par le volume de sang spolié, mais par les différentes maladies graves qu’elles peuvent transmettre au chien.

Les tiques sont des parasites qui se fixent sur le chien et se nourrissent de son sang. Ce sont des acariens qui mesurent quelques millimètres. Elles peuvent s’avérer mortelles non pas par le volume de sang spolié, mais par les différentes maladies graves qu’elles peuvent transmettre au chien.

Les tiques sont des parasites de la famille des acariens (celle des araignées) pouvant mesurer de quelques millimètres à un centimètre lorsqu’elles sont gorgées de sang. Elles se fixent sur le chien grâce à leur rostre qui se plante dans la peau, pompent son sang pendant 2 ou 3 jours, puis se laissent tomber au sol.

Les tiques sont partout présentes en Europe. En France, 3 espèces de tiques sont largement dominantes : Dermacentor reticulatus, Ixodes ricinus et Rhipicephalus sanguineus. Il est très difficile de savoir à l'œil nu à quelle espèce appartient une tique. Leurs tailles et couleurs varient en fonction du stade de développement du parasite et du fait qu'il soit gorgé de sang ou pas : les tiques à jeun sont marron. Une fois qu’elles se sont accrochées à l’animal et commencent à se nourrir, elles deviennent grises.

La Rhipicephalus sanguineus appelée parfois improprement "tique domestique", est fréquemment rencontrée dans le sud-est de la France (il est possible de la ramener de vacances…). Cette tique est capable de réaliser l'ensemble de son cycle de développement en intérieur. Elle peut s'installer dans les chenils ou les maisons, et être ainsi une source de contamination permanente.

Depuis 2015, la tique Hyalomma marginatum est régulièrement observée sur le littoral méditerranéen de France continentale. En effet, on la retrouve dans plusieurs départements français : les "Pyrénées-Orientales, Aude, Hérault, Gard, Bouches-du-Rhône, Var, ainsi que dans le sud de l’Ardèche", détaille l’institut.

Cette tique "rayée" adulte mesure jusqu’à 8 mm de long, soit sensiblement plus grosse que d'autres espèces de tiques. Présente sur la Corse depuis plusieurs années, les observations dans l'hexagone sont plus récentes. Il s'agit pourtant d'une espèce potentiellement dangereuse. Cette espèce de tique peut en effet "transmettre aux hommes le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, virus encore non détectée en France". En Turquie où la bête est bien installée, on compte plusieurs dizaines de morts par an et en Espagne, où le virus circule, deux personnes sont décédées depuis 2016.

Où mon chien peut-il attraper des tiques ?

Les tiques se multiplient à des températures comprises entre 0°C et 20 °C. En France métropolitaine, elles sont donc actives quasiment toute l’année avec un risque plus présent au printemps et à l'automne pour l’Europe du Nord et une saisonnalité moins marquée au Sud.

En cas de fortes chaleurs elles restent au sol et attendent la première pluie pour grimper sur les végétaux et attendre leur hôte. Elles sont capables d'attendre, sans se nourrir, des conditions climatiques favorables pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

On les trouve quand il fait à la fois frais et humide. Les tiques logent principalement dans les hautes herbes, les buissons, les broussailles mais il est possible d’en rencontrer dans des petits jardins ou espaces verts en ville. Elles peuvent se hisser entre 15 cm et 1 m de haut, en fonction de leur état de développement et se laissent tomber. Un simple buisson peut donc parfaitement servir de promontoire. Vous devez, pour vous comme pour votre chien, être extrêmement vigilant, même dans un environnement urbain.

Lorsque l’homme ou n’importe quel autre animal passe, la tique se laisse tomber sur lui et s’accroche aux poils, avant de le mordre. Il faut donc être particulièrement vigilant lors des promenades à la campagne pendant ces périodes. Les chevaux et les moutons sont fréquemment porteurs de tiques. S’ils ne les transmettent pas directement aux chiens, ils en favorisent la prolifération.

Quels dangers représentent les tiques pour mon chien ?

Les tiques sont plus dangereuses pour les maladies mortelles qu’elles transmettent que par la quantité de sang qu’elles pompent à l’animal. La prévention contre ces parasites est donc primordiale pour la santé de votre compagnon.

Les tiques sont des parasites qui transmettent de nombreuses maladies :

  • La piroplasmose est due à un parasite microscopique (Babesia canis) du sang que la tique inocule au chien pendant son repas de sang et qui détruit ses globules rouges. La destruction des globules rouges provoque la libération d’un grand nombre de toxines entraînant jaunisse et insuffisance rénale. Si elle n’est pas rapidement traitée la piroplasmose est une maladie mortelle en quelques jours. Une récente étude a montré que contrairement à ce qu’on pensait jusqu’à présent, la piroplasmose pouvait être transmise aux chiens en seulement 8h après morsure de la tique.
  • L’ehrlichiose, autre maladie transmise par les tiques, présente des symptômes proches de ceux de la piroplasmose mais entraîne un décès encore plus rapide. L’ehrlichiose se rencontre principalement dans les régions du sud de la France. Il n’existe pas à ce jour de vaccin contre cette maladie. La prévention par traitements antiparasitaires est donc d’autant plus importante au printemps et à l’automne dans les régions concernées. 
  • La borréliose ou maladie de Lyme, transmise également par les tiques, est une maladie en provenance des États-Unis apparue en France depuis quelques années, qui peut également toucher l’homme. Cette maladie peut faire l’objet d’une vaccination. 

Comment se débarrasser des tiques ?

Les tiques aiment se loger sur le chien dans les zones où la peau est plus fine et sur les zones « cachées » : aine, aisselles, entre les doigts, autour des oreilles, dans le cou (sous le collier) autour des yeux, etc… . Il est donc toujours conseillé, d’écarter les poils de votre chien et de bien le palper, en sachant qu’une tique adulte est facilement décelable tandis qu’une jeune tique ou « nymphe » est grosse comme une tête d’épingle et donc quasi impossible à détecter. Or, les piqures dues aux nymphes représentent un réel danger pour vous comme pour votre animal, car elles passent inaperçues et peuvent, comme les adultes, vous contaminer.

Il faut toujours inspecter votre chien au retour de balades. En inspectant scrupuleusement et minutieusement votre chien dans toutes ces zones, en le caressant, le brossant, le lavant, vous pourrez déceler au plus vite l’éventuelle présence de tiques.

Plus vous retirerez vite le parasite, moins il aura le temps de contaminer votre chien. En général, la période à hauts risques de transmission de bactéries et autres parasites commence environ 48h après le début du repas de la tique.

Il est recommandé de toujours utiliser un crochet tire-tique qui permet de retirer la tique intégralement, sans risquer de laisser sa tête fichée dans la peau de votre chien. Si on laisse la tête d’une tique dans la peau de l’animal en essayant de la retirer en tirant dessus, le corps ne repousse pas. En revanche, il se forme un petit kyste qui mettra plusieurs semaines à se résorber et qui peut s’infecter.

Brûlez ensuite l’insecte ou plongez-la dans de l’alcool à 90° ou de la javel, afin de bien détruire tous ses microbes. Attention, ne touchez jamais une tique à mains nues !

Dans tous les cas nous conseillons de bien désinfecter la zone de morsure de la tique.

Les jours suivant la morsure, restez attentif aux éventuels symptômes (fatigue extrême, perte d’appétit, apathie, etc.) d’une infection transmise par la tique. Si votre chien semble malade, consultez votre vétérinaire.

Si vous désirez voyager avec votre animal, il est important de vous renseigner sur les risques sanitaires connus dans la région ou le pays visités. Si vous vous rendez dans une région où les maladies transmises par les tiques sont fréquentes, traitez votre animal avant de partir. 

Il existe un grand nombre de produits antiparasitaires anti-tiques présentés sous des formes très différentes. Le produit doit être non seulement actif contre les tiques, mais également rester sur le poil en permanence afin de pouvoir les tuer avant qu’elle n’aient le temps de se fixer sur le chien. Les produits les plus efficaces possèdent également une bonne résistance à l’eau ce qui leur permet de conserver toutes leurs propriétés dans les périodes humides. Pour une bonne efficacité, les sprays et spot-on doivent être appliqués au moins 2 jours (et les colliers 2 semaines) avant le départ. Si nécessaire, pensez à renouveler le traitement pendant votre séjour.

Mais la meilleure des armes contre les tiques et les maladies qu’elles peuvent transmettre reste la prévention. 

Retour au blog