Le romarin pour les chiens : quels avantages ?

Le romarin pour les chiens : quels avantages ?

Originaire d'Asie et de la Méditerranée, le romarin tire son nom du latin du latin « ros marinus » (rosée de mer), ou bien du grec « rhops myrinos » (buisson aromatique), ou encore du latin « rhus marinus » (sumac de mer). On l'appelle également « herbe-aux-couronnes », et en provençal, « encensier ». 

Originaire d'Asie et de la Méditerranée, le romarin tire son nom du latin du latin « ros marinus » (rosée de mer), ou bien du grec « rhops myrinos » (buisson aromatique), ou encore du latin « rhus marinus » (sumac de mer). On l'appelle également « herbe-aux-couronnes », et en provençal, « encensier ». 

« Rosée de mer » fait référence à la région côtière méditerranéenne où il pousse en abondance. Dans la médecine traditionnelle, on dit que le romarin améliore la mémoire et qu'au cours du XVIe siècle, on brûlait du romarin pour désinfecter des pièces !

Le romarin, Rosmarinus officinalis, est un arbrisseau aux tiges ligneuses et résistantes. Ses feuilles, étroites et coriaces, dégagent une odeur légèrement camphrée lorsqu’on les triture, sont utilisées en tisane ou sous forme de poudre totale en gélules. Ses fleurs sont souvent blanches, parfois bleuâtres ou roses, et leur distillation fournit l’huile essentielle de romarin.

Préconisé par les médecins romains pour traiter de nombreux troubles dont ceux dus aux excès de la table, les médecins arabes précisent ensuite ses indications dès le haut moyen âge et en font une plante clé de leur pharmacopée. Au XVI siècle on brûlait du romarin pour désinfecter des pièces et ses fleurs étaient distillées pour fabriquer « L’eau de la Reine de Hongrie », réputée avoir guéri la Reine Isabelle de la goutte à l’âge de 72 ans. Le romarin a reçu l'approbation de l'Union européenne pour son utilisation dans la conservation des aliments en 2010.


Longtemps utilisé comme herbe anti-âge et pour préserver les aliments, le romarin a de fortes propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Il peut être utilisé pour son travail préventif chez les animaux de compagnie plus jeunes et plus âgés.

Cependant, le romarin sous sa forme d'huile essentielle purifiée, beaucoup plus concentrée, ne convient pas à une utilisation chez les animaux sujets aux convulsions, et absolument pas à des doses élevées. 

L’intérêt du Romarin

Le romarin contient beaucoup de vitamine B6, de fer et de calcium. Il possède de nombreuses propriétés et son utilisation présente de nombreux avantages :

Le pouvoir anti-microbien

Le romarin lutte contre les bactéries alimentaires courantes, contribuant ainsi à la préservation des aliments et peut aider à lutter contre divers champignons et bactéries. En raison de ses prouesses antimicrobiennes, le romarin peut être utilisé dans les rinçages antibactériens pour la peau ou les yeux, pour soulager les coupures et les brûlures mineures, ainsi que pour les infections de la bouche, des voies urinaires et digestives.

Les bienfaits cardiaques

Le romarin est, depuis longtemps associé à la santé cardiaque grâce à ses capacités antispasmodiques et en étant utilisé pour améliorer la circulation et la santé des vaisseaux sanguins. Son intérêt cardiovasculaire peut provenir de la capacité du romarin à renforcer les cellules qui tapissent les parois des vaisseaux sanguins. Une meilleure circulation sanguine favorise le transport des nutriments et de l'oxygène ainsi que l'élimination des déchets. Il semble aussi réduire les arythmies (rythme cardiaque irrégulier ou anormal) et aider les animaux stressés ou en convalescence, après un événement traumatique.

Le soutien du système digestif

Le romarin est reconnu depuis toujours pour son action purifiante, anti inflammatoire et antispasmodique et aide à décongestionner la vésicule biliaire chez les animaux et les humains.

Le Romarin est un des remèdes majeurs des troubles digestifs en particulier lorsqu’il s’agit de fermentations gastriques et intestinales excessives, d’indigestion et d’autres problèmes connexes (colites, la constipation, les ralentissements du transit) et de favoriser l' élimination de l’eau par les reins. 

Dans le cas d’une mauvaise haleine (autre qu’une mauvaise hygiène buccale), celle-ci provient souvent d'une mauvaise fonction digestive.

L’aide respiratoire

Le Romarin est également un remède particulièrement efficace pour traiter certaines affections respiratoires (ORL, trachée, bronches..), en raison de ses vertus antiseptiques, anti inflammatoires et de son pouvoir expectorant. 

L’Antioxydant

Le romarin contient également des antioxydants pouvant aider à neutraliser les radicaux libres qui oxydent et endommagent les cellules du corps. 

Une surabondance de radicaux libres et les dommages cellulaires qui en résultent ont été associés à des maladies liées à l'âge, telles que les maladies cardiovasculaires et le cancer.

L’action insectifuge

Le romarin est une plante souvent citée pour sa capacité à repousser les puces, les tiques, les moustiques et autres insectes. Plantez un buisson de romarin dans votre jardin pour vous aider à repousser les insectes. Vous pouvez également faire votre propre lessive de romarin.

Sous quelle forme donner le romarin au chien ? 

Pour le chien, on privilégiera l’administration de romarin sous forme de poudre, en gélules. 

Il ne fut jamais utiliser de l’huile de romarin non diluée que ce soit oralement ou en application cutanée.

De même, n’utilisez pas l’huile sur un animal de compagnie souffrant de crises d’épilepsie. 

Retour au blog